Fédération de Moselle

Fédération de Moselle
Accueil
 
 
 
 

La paix ne se proclame pas, elle se construit

Alors qu’Emmanuel Macron a sillonné la région Grand-Est à l’occasion des commémorations du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, les propos du Président Macron laisse perplexe quant à la mobilisation de la France en faveur de la paix.

 

Devant la stèle commémorative de Morhange, évoquant le sort des soldats morts dans ce qui fut nommé par les survivants « la boucherie de 14 », le Président Macron a déclaré, «100 ans après, leur sacrifice nous oblige à défendre la paix. »

 

Malheureusement, la paix exige bien plus que des discours : le PCF appelle donc, le président à mettre ses actes en cohérence avec ses propos : nous demandons à ce que la France agisse sans délai pour que cessent les combats au Yémen et que les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite soient suspendues.

 

Il est également impératif que la France se détache de la politique américaine dans le dossier de l’Iran, soumis à des sanctions illégitimes par les surenchères guerrières de Donald Trump. L’accord sur le nucléaire obtenu sous l’égide de l’ONU doit être respecté.

 

Par ailleurs, la France doit s’engager, tel que l’exige le dernier traité de l’ONU, sur la voie du désarmement nucléaire.

 

Ce n’est qu’à ces conditions réunies, que les paroles du président Macron à l’occasion des 100 ans de l’armistice de 1918, prendront un véritable sens.  La paix ne se proclame pas, elle se construit.   Cette exigence est au cœur de l’engagement des communistes.

 

Pour les communistes de Moselle : Jacques Maréchal, secrétaire départemental

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.